AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  FAQFAQ  

Les univers de fantasy : ce à quoi il faut penser avant de se lancer

avatar
123 Messages :
28/02/2016 Date d'inscription :
21 Age :
Ukrysis -
Plume & Scénariste
Voir le profil de l'utilisateur http://thoronir.forumactif.org/
Lun 18 Avr - 16:33
Les univers de fantasy : ce à quoi il faut penser avant de se lancer


Tu es un néophyte de la fantasy ou de la construction de forum ? Tu aimerais concevoir un univers de qualité mais tu ne sais pas comment faire ? Voici quelques conseils qui pourront te donner toutes les clés en main avant de te lancer.

Ukrysis

Préambule
A - Les clichés, en veux-tu en voilà !
• L'élu du dimanche
• Le manichéisme à deux francs six sous
• Les elfes, les orques, les vampires, les hybrides (cheatés) et compagnie
• Les majuscules aux noms communs
B - Les éléments à développer
• Le monde
• Les races/peuples
• L'origine
• Et tout le reste



Un merci pour voir le tutoriel

PRÉAMBULE

Généralement, les forums fantasy sont de vulgaires copiés/collés les uns des autres, voilà pourquoi il est impératif de bien réfléchir soi-même tout en évitant d'aller zieuter la pelouse des voisins. Pour ce faire, il faut établir tous les clichés (ou éléments canoniques) pouvant enlever toute originalité à notre projet.

A - Les clichés, en veux-tu en voilà !

Amateur de ce genre si particulier, ne t'es-tu jamais dit à la lecture d'un roman ou au visionnage d'une série / d'un film : "La suite est évidente, l'élu va sauver le monde et va épouser la prêtresse super sexy." ou tout autre chose qui te fait aussitôt dire "J'en ai marre, c'est ENCORE une histoire à la noix." ? Eh oui et si tu te dis ça, c'est forcément que l' "oeuvre" en question a choisi la facilité : les clichés. Il serait impossible de tous les énumérer tant il y en a, aussi dis-toi que cette liste n'est en aucun cas exhaustive mais te permettra néanmoins d'écarter de ton chemin les plus... encombrants rochers.

• L'élu du dimanche - Le héros (au visage d'ange et orphelin généralement) se découvre, grâce à l'aide d'un magicien, des pouvoirs incommensurables. Il entamera donc un long périple où il rencontrera une belle jeune femme (aux formes généreuses sinon ça n'a pas d'intérêt) et qui se révèle être une princesse d'un monde oublié... quel suspens. Ainsi, délivrera-t-il ce monde soporifique des griffes du mal... *baille* BREF. Je te le dis d'office : à éviter de toute urgence. C'est du vu, vu, revu et rerevu. Privilégie quelque chose de différent, que ce soit au niveau de la psychologie des personnages, de leur rôle au sein de l'histoire, de leurs aventures, etc.

• Le manichéisme à deux francs six sous - C'est quand dans ton univers, il y a des méchants pas beaux et des gentils tout gentils. Mh, pitié, non. Un monde de fantasy se veut vraisemblable au niveau des personnages, c'est-à-dire qu'il faut tenter de délivrer des personnages (et des sociétés et communautés qu'ils forgent) toute la complexité humaine ou, du moins, une quelconque complexité qui pourra intriguer le lecteur et donc de potentiels membres. Dans ces moments, j'aime citer Martin qui a réellement compris le potentiel d'un univers nuancé : "Les personnages gris m'ont toujours intéressé le plus, et je pense que le monde en est rempli. [...] Nous sommes tous gris, et je pense que nous avons tous la capacité de faire des choses héroïques et des choses très égoïstes. Je pense que comprendre ça permet de créer des personnages avec beaucoup de profondeur. Même quand je crée quelqu'un comme Theon Greyjoy, que beaucoup de personnes haïssent, j'essaie de voir le monde à travers ses yeux, et de donner du sens à ce qu'il fait." *arrête la cassette*
Pour y remédier, je te conseille d'établir une liste de qualités et de défauts, d'utiliser des images avec des visages caractériels (et non ceux tout lisses légèrement flippants) afin d'essayer de nuancer ta créature en combinant ses différentes qualités et ses différents défauts. Le reste, c'est à toi de t'entraîner en observant les gens qui t'entourent (quitte à emmener un carnet avec toi pour prendre des notes). Rien de plus inspirant que la réalité, en somme !

• Les elfes, les orques, les vampires, les hybrides (cheatés) et compagnie - C'est là un conseil purement personnel et qui pourra te demander du fil à retordre que ce soit pour la recherche d'images COMME pour la rédaction : la fantasy c'est la matérialisation écrite de notre imagination. En ce sens, essaye de proposer des races nouvelles, même si elles ne viennent pas de toi. Tolkien a assez (voire trop) inspiré nos contemporains, il est temps de quitter le nid. Je ne peux que t'encourager à fouiner sur Artstation, DeviantArt ou CGSociety pour trouver des images de créatures humanoïdes OU te cantonner aux humains. Certes, la dernière option a moins de charme mais rendra ton univers plus mature ou, si tu choisis la première option, plus inspirant et novateur.

Note : Si tu pars sur l'idée de plusieurs races, essaye de rendre les individus la composant hétérogènes. Généralement, les races sont composées de personnages identiques (mêmes pensées, même allure) ce qui est assez navrant. C'est bien souvent le cas pour les races non-humaines. Essaye de visualiser notre société : sommes-nous tous identiques ? Non. Alors pourquoi les races, même fantaisistes, le seraient également ? C'est de la mixité que découle la richesse d'un univers.

• Les majuscules aux noms communs - La Tour d'ivoire, la Terreur, les Êtres de Lumière. Bref, tout ce qui peut qualifier un lieu, un groupe, un personnage emblématique de manière à ce que l'on sache directement de quoi il s'agit. A petite dose, cela peut être judicieux mais dis-toi bien qu'il s'agit d'un univers à part. Les noms inventés sont difficiles à retenir mais peuvent immerger beaucoup plus facilement que des noms communs ou des adjectifs substantivés.

B - Les éléments à développer

• Le monde - Tout d'abord, il te faudra partir du plus général au moins général. La première chose à laquelle tu devras réfléchir sera donc... la map. Comment vois-tu la planète, les membres joueront-ils sur toute cette planète ou sur un endroit en particulier ? Combien de continents ? Quels climats ? Quelles régions, villes ? Et ainsi de suite jusqu'à ce que tout se précise. Il ne suffit pas de déterminer la forme, le nom et l'environnement, essaye de développer le plus possible. Le bestiaire et l'herbier seront importants également, reprendre celui de la Terre est peu pertinent. Si tu n'as pas d'idées, inspire-toi d'images trouvées sur internet et approprie-toi les !

• Les races/peuples - Par la suite, il faudra peupler les lieux. Mettras-tu différentes races jouables ? D'autres non jouables ? Un peuple signifiera-t-il une race (je le déconseille mais chacun fait comme il l'entend) ? Quelle sera leur culture ? Où habitent-ils ? Leur religion ? Leur formation/histoire ? Leurs coutumes ? Leur religion ? Leur système politique ? Leurs spécificités qui les dissocient des autres races/peuples (physique, psychologique, physiologique, etc) ? C'est la partie qui te demandera le plus d'imagination, n'hésite pas à écrire des tonnes et des tonnes de détails même si tu ne mettras pas tout dans les annexes. Cela te permettra de cerner au mieux l'univers et de renseigner les joueurs en cas de question(s). Aussi, il sera important de renseigner les relations entre les différent(e)s races/peuples/tribus/clans ainsi que les frontières géopolitiques.

• L'origine - Ce n'est pas obligatoire. Cela peut venir des dieux (mais encore une fois, c'est assez facile comme raison), d'un big bang bis ou de je-ne-sais-quoi. Si tu ajoutes de la magie, une forme de technologie ou autre, il faut préciser d'où tout cela vient, quelles sont leurs différentes formes/propriétés. Je te conseille, avant toute chose, de bien établir le style de ton univers : high fantasy, science-fantasy, light fantasy, dark fantasy, etc ? Même si tu as l'impression d’étiqueter ton univers voire de le "réduire" par un genre, cela te donnera un objectif bien plus clair et donc plus facilement réalisable. Bien sûr, un univers de fantasy basique peut accueillir des éléments technologies, sombres ou autre. Rappelle-toi mes paroles à propos de la mixité !

• Et tout le reste - Oui, ce titre est assez facile mais il y a tellement de choses à penser, tellement de choix à faire ! Que ce soit la création ou non d'un calendrier, de systèmes de transport, de recettes culinaires, de légendes à raconter autour du feu, la fantasy doit fourmiller de détails. Après tout, notre monde lui-même est composé d’innombrables choses. L'important, c'est de bien savoir ce que l'on souhaite voir dans notre monde (qu'est-ce qu'on a toujours recherché sur un rpg et qu'on a jamais trouvé, par exemple) et d'oser le mélange, même étrange. Bien sûr, veille à ce que les annexes ne soient pas trop longues et fastidieuses ou elles pourraient bien rebuter les moins téméraires...

•         •         •

Et voilà, ce tutoriel est terminé. J'espère qu'il t'aura aidé au mieux. Si des questions subsistent, n'hésite pas à me MP. Que la force soit avec toi, petit padawan trollesque.



Page 1 sur 1
Sauter vers: